Return to site

[Fiche] Comment expliquer la montée des populismes ?

par Paul SCHERER, Etudiant à l'ENS LSH et à Sciences Po.

La montée des populismes concerne de nombreuses démocraties

  • Référendum du 23 juin 2016 au Royaume-Uni, 52% des voix pour le Brexit.
  • Election de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre 2016.
  • Politique conservatrice, anti-migrants menée par le parti de Victor Orban en Hongrie.
  • Election présidentielle autrichienne en 2016 : Norbert Hofer, le dirigeant du FPÖ un parti d’extrême droite, arrive en tête au premier tour avec 35% des voix et s’incline au 2e tour contre le candidat écologiste Alexander Van der Bellen avec 46% des suffrages.
  • Amendements de la Constitution par Nicolàs Maduro au Venezuela en 2016 pour asseoir le régime chaviste et contrer l’opposition.

La montée des populismes ne s’explique pas exclusivement par une augmentation des inégalités économiques et sociales

La recherche en sciences sociales a identifié différents facteurs pouvant éclairer cette montée contemporaine des populismes : socio-économiques, politiques et culturels.

Ces facteurs socio-économiques donnent un rôle-pivot à l’augmentation des inégalités économiques et sociales. Depuis la fin des années 1980, la mondialisation commerciale et financière a soutenu selon cette grille de lecture la formation de rentes associées aux innovations technologiques, ce qui a conduit à un approfondissement des inégalités économiques et sociales, et à une stagnation relative des revenus des classes moyennes dans les démocraties occidentales (Milanovic (2016), Global inequality : a new approach for the age of globalization). Les discours populistes, qui reposent sur des simplifications en opposant le peuple et les élites, s’appuient sur les frustrations engendrées.

La montée des populismes est un phénomène pluriel qui recompose les équilibres politiques dans les démocraties contemporaines et qui s’appuie sur une crise du politique dans ces démocraties (Müller (2016), Qu’est-ce que le populisme ? Définir enfin la menace). Ainsi cette explication politique de la montée des populismes repose sur la crise de légitimité des représentants illustrée notamment par la montée de l’abstentionnisme. Le populisme résulte ainsi des contradictions même des régimes représentatifs.

L’explication culturelle de la montée contemporaine des populismes s’appuie sur les bouleversements socio-culturels qui ont affecté les démocraties depuis les années 1980 (Inglehart et Norris (2016), Trump, Brexit and the rise of populism : economic have-nots and cultural backlash, HKS Working Paper). La promotion de la vie en couple et du mariage des personnes du même sexe, la reconfiguration des flux migratoires ont fait figure de points de clivage au sein des sociétés, notamment entre les différentes générations. Elles ont nourri en réaction un discours populiste qui entend défendre les valeurs jugées traditionnelles.

Quelle politique pour répondre à la montée des populismes ?

Une politique économique visant à augmenter la redistribution du système socio-fiscal et ainsi à diminuer les inégalités ne saurait donc à elle seule enrayer la montée des populismes. Une refonte du lien social et un renforcement de la confiance dans le système de démocratie représentative sont nécessaires pour atteindre les racines de la montée des populismes (Rosanvallon (2011), Penser le populisme).

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly