Return to site

[Fiche] Y a-t-il démondialisation ?

par Hugo FERELLOC, Etudiant à l'IEP de Rennes

La démondialisation est un contre-courant historique

La mondialisation économique se définit comme l’accroissement très important des échanges internationaux de biens et de services mais aussi de l’échange de capitaux et de monnaie. Elle prend sa source dans la facilitation du transport et du développement des moyens de communication ainsi que dans la baisse des barrières douanières. La mondialisation est donc un processus qui accroît l’interdépendance des économies nationales. Entre la fin de la Seconde guerre mondiale et 1997, le commerce international a crû de 6 % par an alors que la production mondiale n’a augmenté que de 3,7% par an sur la même période. D’autre part, les transactions sur le marché des changes s’élèvent aujourd’hui à environ 18,5 fois le PIB mondial ! La démondialisation se matérialiserait alors par le ralentissement des échanges commerciaux et financiers.

Cette tendance vient à contre-courant d'un mouvement historique puisque la mondialisation a été permise par la réduction progressive des obstacles aux échanges internationaux depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Les accords du GATT en 1947 puis de l’OMC à partir de 1995 ont permis d’abaisser les obstacles douaniers (tarifaires et normatifs) ce qui a favorisé l’essor des échanges internationaux. D’autre part, la mondialisation a été encouragée par le développement de nouvelles stratégies de production des entreprises. Celles-ci se sont implantées dans de nouveaux pays et ont délocalisé des maillons de leurs processus productifs à l’étranger afin de bénéficier de coûts de production moins importants. Ce phénomène est appelé division internationale du processus productif. Par ailleurs, dès les années 1980, on a par ailleurs assisté à une mondialisation des flux financiers. Permis par la dérégulation des marchés et la libéralisation des changes, c’est-à-dire la suppression de contraintes normatives, ces flux sont la conséquence de besoins de change afférent à la réalisation d’échanges internationaux mais aussi des besoins de couverture (assurantielle) afin de faire face aux risques de fluctuations des cours et des taux.

La démondialisation survient suite à la crise de 2008-2009

Depuis 2009 et la crise économique, les prévisions de croissance du commerce international ont été réévaluées à la baisse chaque année. La mondialisation semblerait avoir subi un coup d’arrêt et laisserait la place à une démondialisation. L’OMC dans ses dernières prévisions, a encore abaissé la croissance du commerce mondial à 1,7%. Avec une croissance de la production mondiale estimée à 2,2% et le constat fait par l’OMC d’une hausse des mesures protectionnistes dans les pays du G20, peut-on alors considérer qu’une démondialisation est à l’oeuvre ?

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly